Connexion  \/  S'inscrire  \/ 

Connexion à votre compte

Créer un compte * * Champ requis

Le nom que vous avez saisi n'est pas valide.
Mot de passe non valide
Les mots de passe que vous avez saisis ne correspondent pas. Veuillez saisir votre mot de passe dans le champ 'mot de passe' et le confirmer dans le champ de confirmation.
Adresse e-mail non valide
Les deux adresses e-mail que vous avez saisies ne concordent pas. Veuillez saisir votre adresse e-mail dans le champ 'adresse e-mail' et la confirmer dans le champ de confirmation.


Recherche & développement

Programe national d'adressage

Depuis le milieu des années quatre-vingt, la Banque mondiale (IDA) et la France (Coopération française – Ministère des Affaires étrangères) ont contribué au financement d’opérations d’adressage dans de nombreux pays africains au sud du Sahara .

En Côte d’Ivoire, les villes d’Abidjan, Abengourou et San-Pédro en ont bénéficié. Cependant l’impact de cet adressage est limité tant au sein des populations que sur l’économie nationale.

Pourtant, un bon système d’adressage et des codes postaux de qualité sont des éléments essentiels à l’infrastructure et au développement socio-économique d’un pays. Ils servent de base à des services postaux de qualité et facilitent les transactions commerciales et donc la croissance économique du pays. De plus, l’adressage des rues renforce l’efficacité du Cadastre, facilite les secours aux personnes (localisation des zones d’intervention) et contribue à la démocratie participative en rapprochant le citoyen de l’administration.

C’est pourquoi le CNTIG préconise l’adressage des trente (30) chefs-lieux de région, et les communes de la ville d’Abidjan.

La vision que nous avons de l’adressage ne se limite pas au baptême des rues et au panneautage. Nous jetons les bases pour le développement d’applications informatiques dans les domaines du tri postal, du commerce électronique, du géomarketing, du tracking, de la navigation, de la vente par correspondance etc.

Le projet se déroulera en quatre grandes phases :

  • Réaliser une étude de faisabilité incluant une évaluation des projets d’adressage qui ont eu lieu à Abengourou, Abidjan et San-Pédro;
  • Créer la Commission Nationale de Toponymie, qui sera en charge de produire un recueil de noms officiels ;
  • Réaliser l’adressage des rues de 31 villes ;
  • Créer le fichier national adresse et le géocoder.

Ce projet global posera des jalons d’un développement harmonieux qui contribuera fortement à l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020.

Les villes du projet : Abengourou, Abidjan, Aboisso, Adzopé, Agboville, Bondoukou, Bouaflé, Bouaké, Bouna, Boundiali, Dabou, Daloa, Daoukro, Dimbokro, Divo, Duékoué, Ferkessédougou, Gagnoa, Guiglo, Katiola, Korhogo, Man, Mankono, Minignan, Odienné, San-Pédro, Sassandra, Séguéla, Soubré, Touba, Yamoussoukro.

Newsletter

Retour en Haut